Mustradem - Musiques Traditionnelles de Demain
Newsletter #68 janvier février 2021
Édito Ce que j'aime dans la vie (anaphore)

Ce que j'aime dans la vie c'est être sur scène. Jouer, déclamer, échanger, chercher et trouver sur scène. Je ne sais plus qui a dit « la scène est le seul endroit sur terre où l'on ne vieillit pas » mais il est clair que ce type-là (ou cette fille, aussi bien) était dans le vrai. La scène produit une curieuse réaction chimique sur tout corps posé dessus et par miracle le processus de dégénérescence des cellules est immédiatement stoppé voire inversé, je n'irai pas jusqu'à dire que j'en ai la preuve mais à tout le moins l'expérience, et l'intuition. Malheureusement en ce moment les scènes sont toutes verrouillées, inaccessibles, ce qui fait que je vieillis un peu plus vite et sans remède. Je le sens bien, là, au moment même où je te parle, je vieillis à vue d'œil, mes cellules sont en pleine dégénérescence, elles s'affaissent sous moi, je perds mes dents et mes cheveux, une vraie pitié. Et pas moyen non plus de m'adonner à une autre activité que j'aime (dans la vie), fréquenter une salle de spectacle pour admirer sur scène le processus de rajeunissement d'autres que moi.

Ce que j'aime dans la vie plus généralement c'est la musique. En écouter - en ce moment il y a Youtube et les CD et c'est mieux que rien. En jouer - mais ça, je préfère avec des gens. Tout seul je manque un peu de volonté, je me décourage assez vite.

Car ce que j'aime dans la vie ce sont les contacts humains. Et les questions à la con du genre « Les contacts électroniques sont-ils des contacts humains ? » ou « Suis-je encore tout seul quand je suis en contact électronique avec quelqu'un ? »

Heureusement que j'aime d'autres choses dans la vie, des choses que je peux faire tout seul. Ce que j'aime dans la vie tout seul par exemple, c'est écrire. Des livres, des gros ou des petits, ou des poèmes, ou des courriels, ou des questions à la con, ou des frivolités, ou à la rigueur des éditos pour MusTraDem.

Ce que j'aime dans la vie, plus que tout, ce sont les bonnes histoires. Tu en veux une, de bonne histoire ? J'en ai. Il était une fois il y a fort fort longtemps, oh, une quinzaine d'années je dirais, ma première rencontre avec Marie Mazille. C'est un été en Maurienne, dans une maison pleine d'amis. Marie est au téléphone, elle était d'ailleurs tout le temps au téléphone, elle finit par raccrocher, elle me voit et la toute première phrase qu'elle m'adresse est : « Toi tu es écrivain, c'est ça ? Tu écris des chansons ? » (Il n'est pas absolument certain que ce soit sa vraie première phrase, il est possible après tout qu'elle ait commencé par « Bonjour », mais tant pis, moi ce que j'aime dans la vie c'est John Ford : « When you had to choose between history and legend, print the legend ».) J’ai répondu en riant un peu nerveux : « Chansons ? Pas du tout ah ah ah ! C'est pas mon truc ! J'ai écrit quelques poèmes et c'est ce qui s'en approcherait le plus, mais une vraie chanson ? Refrain couplet ? Ouh là là non, très peu pour moi, je ne serais pas capable. Ah ah. » J'avais instantanément cessé d'intéresser Marie Mazille qui s'est détournée et son téléphone s'est remis à sonner. Mais Marie étant une fille têtue, elle m'a reposé la même question à intervalles réguliers, jusqu'à ce que quinze ans plus tard je finisse par me rendre à l'évidence et que je réponde, un peu étonné : « Ah mais oui, tiens ! Si fait, j'écris des chansons avec Marie Mazille. »

Ce que j'aime dans la vie c'est faire des choses dont je ne me croyais pas capable (merci Marie). J'aime énormément co-animer avec Marie des ateliers d'écriture de chansons, quand les pandémies nous foutent la paix. Je crois qu'il reste des places pour notre stage Mydriase de printemps, vérifie, si ça t’intéresse.

Ce que j'aime dans la vie c'est MusTraDem, sinon tu penses bien que je n'aurais pas accepté de présider un tel bazar. Autre excellente histoire. Il était une fois, il y a six ans MusTraDem me demande : « Tu ne voudrais pas être président ? » Je réponds un peu nerveux : « Président ? Pas du tout ah ah ah ! Je ne serais pas capable. » Six ans plus tard tu remarqueras que je n'ai pas à rougir de mon bilan présidentiel : j'ai réussi à convaincre UNE personne supplémentaire d'adhérer à l'association MusTraDem. C'est Marie Mazille. Grâce à elle l'équipe artistique de l'association accède enfin à la parité ! Je veux dire par là que nous avons une paire de femmes. Et toujours huit hommes.

Ce que j'aime dans la vie c'est l'étymologie. Le président, étymologiquement, est celui qui est assis au-dessus des autres.

Oui, mais ce que j'aime dans la vie c'est Michel de Montaigne (1533-1592) : « Sur le trône le plus élevé du monde, nous ne sommes encore assis que sur notre cul ».

Ce que j'aime dans la vie ce sont les rituels. Les rituels confirment que le temps passe, et mieux encore le renouvellent, le revivifient, le débloquent quand il est bloqué, le répètent mais avec variations, transpositions et coda. Exemple, monter sur une scène pour voir ses cellules se régénérer est un rituel. Autre exemple, un président prenant la parole pour présenter ses bons vœux de nouvel an : « Mustradémiens, Mustradémiennes, chers administrés, quand les temps sont durs les durs prennent leur temps. Je vous souhaite de prendre le temps d'énumérer tout ce que vous aimez (dans la vie). Et une fois que vous en aurez dressé la liste ce sera pile ce que je vous souhaite en 2021. »

Fabrice Vigne
fabrice.vigne@mustradem.com

 

 
ET TOUT LAISSE A PENSER...

Quand on croit que la série noire 2020 est finie, elle continue. C'est aujourd'hui notre vieil ami Hal Collomb qui s'en va. J'en ai marre d'écrire des nécros. Pour lui, il faudrait un bouquin. Il a jeté sur nos premiers cuicuis une oreille plus que bienveillante, et nous a ouvert de belles portes chaque fois qu'il l'a pu (pour moi, 3 ans sur scène avec Le Petit Bal perdu), lui qui avait depuis longtemps "divorcé" avec un milieu folk dont il était un des pionniers, pour se lancer à coeur perdu, avec son épouse Hélène, dans l'aventure de la Cie de l'Epouvantail. Tous les 5 ans, Hal, Hélène et leurs enfants Léni et Jéri, dressaient un chapiteau dans leur pré drômois, invitaient leurs nombreux amis, c'était la Fête des Lustres, et il s'y passait de belles choses jusqu'au petit matin. Hal était un chef de tribu sans chef, un Astérix débonnaire, un chanteur et conteur tendre et décapant. Depuis ses débuts avec La Chifonnie jusqu'à ses spectacles pour enfants avec Hélène, en passant par ses lectures et autres gauloiseries, il ne souhaitait qu'une chose : que le public "vienne faire son nid dans le chapeau de ses chansons". Pour ses funérailles, à sa demande, nous aurons tous un nez rouge, des moustaches pousseront sur les arbres blancs, et dès le lendemain, le monde sera meilleur.

Christophe Sacchettini
tofsac@mustradem.com 

 
STAGE D'IMPRO

Il est ANNULE pour cette année notre stage d'hiver d'improvisation  : du 14 au 20 février, vous NE VIENDREZ PAS improviser dans toutes les positions à Bourgoin-Jallieu (38) avec nos animateurs Jérémie «  Papa pour la 2e fois  » Mignotte, Stéphane Milleret, Norbert Pignol, Patrick Reboud, Christophe Sacchettini et Jean-Pierre Sarzier.

...Mais à la place, notre sémillante équipe réfléchit à vous proposer, aux mêmes dates, un stage SPECIAL VERSION NUMERIQUE !! Toutes les infos ici.

 
IN SITU ALMA-TRES-CLOITRES

En 2019-2020, à la demande du CIMN (Centre International des Musiques Nomades). l'équipe In Situ a collecté dans le quartier Alma Très-Cloîtres, haut lieu de l'histoire de l'immigration au Centre Ville de Grenoble.

Le concert de restitution de l'aventure In Situ Alma Très-Cloîtres, filmé le 19 décembre au Théâtre Ste-Marie-d'en-Bas,  est visible ici.

 
IN SITU BABEL

L'équipe d'In Situ Babel (Marie Mazille, Norbert Pignol, Patrick Reboud, Christophe Sacchettini,  Fabrice Vigne et Léa Dessenne) sera de retour sur l'agglo d'Annemasse du 26 au 29 janvier, puis du 23 au 26 février.

Une série de clips est en cours de tournage, et un livre est à l'étude pour rendre compte de cette résidence qui continue contre vents et marées pandémiques. Page FB ici

 
VIDEOS PEDAGOGIQUES

Toutes nos vidéos pédagogiques (accordéon diatonique, chromatique, clarinette, harmonie) sont en vente ici. Chaque épisode de la saison 4 des vidéos diato (Stéphane Milleret) est disponible le 1er vendredi du mois jusqu'en juin.

L'indispensable série collective Histoire de l'harmonie  (Mignotte / Milleret / Pignol / Reboud / Sacchettini / Sarzier) est toujours disponible, en attendant la prochaine livraison du 15 janvier.

 
BROTTO-MILLERET

D'après nos informations, le recueil de partitions est proche du bouclage et sera disponible courant mars, avec le prochain clip du duo  !

 

 
FRERES DE SAC 4TET

On entendra le quartet en concert les 12, 13 et 14 mars dans 3 communes de l'Isère, avec le dispositif départemental Les Allées Chantent...ou pas.

 
FAKCHTEBROUTE
 
SORTIE CD

Il est sorti L'ombre du peintre, premier album de notre ami Jean-Marc Rohart, enregistré l'été dernier par Stéphane Milleret à St-André-le-Gaz (38). Il y est entouré de Maxime Rohart, Stéphane Milleret, Cyrille Brotto, Magali Girard, Christophe Sacchettini, Jean-Pierre Sarzier, Patrick Reboud, et même Catherine Faure et Anne-Lise Foy qui viennent faire coucou. Bref, vos artistes préférés.

 
ULULEZ, ULULEZ

Rejoignez le nouveau projet de l'ami Miquèu Montanaro  : Lavande et Jasmin (duo avec Sissy Zhou)...un pont entre Chine et Provence.

 
BOUTIQUE

Et enfin, vous qui ne jurez plus depuis un an que par le commerce raisonné, bio, local et indispensable, notre boutique est faite pour vous

 
          
 
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, merci d'envoyer un mail à lettre@mustradem.com
Vous n'arrivez pas à voir cette newsletter ? Cliquez ici